Samson et les obstacles de son parcours

Orateur : Évangéliste Francis BOWENGE

Thème : Samson et les obstacles de son parcours.

Lecture biblique : Juges 16 : 21 -31


Ce passage relate la vengeance de Samson face aux Philistins qui le rendirent aveugle et l’emprisonnèrent, le condamnant à être la bête de foire de la ville.Contraint de vivre enfermé, les yeux bandés et enchaîné. Lui qui terrorisait ses ennemis autrefois, se retrouva seul face à un obstacle, laissant les enfants d’Israël dans la tourmente puisqu’il n’y avait
plus personne pour les défendre. Cet obstacle dans son parcours lui permit d’adopter une attitude qui lui fit obtenir vengeance auprès de ceux qui l’avaient emprisonné. L’orateur introduit son message par le questionnement suivant : quelle a été l’attitude de Samson face aux obstacles de son parcours ?


Lui qui était de nature impulsive, sa situation lui permit de prendre du recul. La Bible nous dit qu’il commença par réfléchir. Une attitude que nous devons adopter lorsque nous nous retrouvons face à un obstacle. L’Évangéliste nous exhorta sur l’importance de la réflexion face aux obstacles de notre parcours. Ces obstacles ne doivent pas nous contraindre à laisser tomber, mais plutôt à réfléchir à la manière de les traverser. C’est la réflexion de Samson qui le poussa à adopter une stratégie. Ici on voit que Dieu ne nous parle pas seulement lorsque nous sommes en prière, il peut aussi nous parler pendant notre réflexion. Tous chargés d’une mission ici sur bas, les obstacles feront toujours partie de notre parcours. Une vie chrétienne sans obstacle n’existe pas ! À l’image de Samson qui était une solution pour Dieu et un problème pour les Philistins, nous sommes nous aussi une solution pour Dieu et un problème pour le diable. Des missionnaires envoyés par Dieu pour accomplir une mission qui doit nous pousser à la progression et à l’amélioration dans chaque domaine de nos vies. C’est un bel exemple que nous montrent les hommes puissants de ce siècle qui ont su bâtir un empire à partir de leur réflexion. Leur réussite ne prouve en aucun cas qu’ils n’aient pas eu d’obstacles dans leur ascension, mais ils ont réfléchi, ils ont osé aller là où personne ne les attendait et ont su se dépasser sans baisser les bras peu importe les obstacles car c’est à force de vouloir garder les pieds sur terre qu’on risque de ne pas décoller.

L’Évangéliste poursuivit son message avec un nouveau questionnement: mais que dit Dieu de Samson ?

Conscient que sa mission n’était pas terminée, après avoir réfléchi Samson pria. Il comprit que sans le soutien de Dieu sa réflexion était vaine et décida d’invoquer Dieu, comme pour le contraindre à se manifester. Peu importe que cela ait pu lui coûter la vie, il était prêt à payer le prix pour achever sa mission. À ce stade, même si les Philistins le trouvaient vulnérable et ne le craignaient plus, Dieu avait encore un plan pour lui. De la même manière que lorsque les gens nous pensent faibles et vulnérables nous devons nous focaliser sur ce que pense Dieu. La mission n’est pas finie tant que Dieu ne l’a pas autorisé. Il est de même pour le chrétien qui se voit noyé face à ses obstacles.

Que fais-tu face à un obstacle ? Es-tu de ceux qui baissent les bras ou de ceux qui crient à Dieu ?


C’est ici que la foi intervient. Jésus pouvait dire : voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l’ennemi et rien ne pourra vous nuire. Un encouragement pour nous donner l’assurance qu’en Christ aucun obstacle ne sera trop grand. Une attitude de foi qui touche le cœur de Dieu et lui prouve que lui seul demeure notre seul recours, il était le seul recours de Samson lorsqu’il fut emmené devant les princes des Philistins. Il demanda à Dieu et Dieu l’exauça.


Enfin, la Bible souligne que Samson y laissa tout de même sa vie mais que ceux qu’il fit périr à sa mort étaient plus nombreux que ceux qu’il avait tués dans sa vie. Ce fut pour lui une occasion de marquer spectaculairement tous les esprits.