Montez, apportez, bâtissez !

Culte dominical du 16 Juin 2019.

Orateur : Pasteur Noela LUMANDE.

Références bibliques : Aggée 1: 1 – 11.

L’orateur de ce jour, le Pasteur Noela LUMANDE qui est le pasteur principal de l’église évangélique Parole du Salut – Paris, nous a exhortés à revenir vers les priorités de Dieu et ainsi à nous engager dans l’avancement de son Royaume et de ses intérêts.

Le prophète Aggée est classifié parmi les prophètes mineurs de la bible, du fait de la taille de son livre composé de deux chapitres. Il se situe dans un contexte dans lequel le peuple d’Israël rentra à Jérusalem sous le règne de Zorobabel, afin de rebâtir le temple de Dieu et de lui construire un autel pour y offrir des holocaustes.

Ce peuple ayant le sens du sacré, refusa de s’associer aux peuples étrangers qui se sont en retour révoltés contre lui en incitant le Roi Darius à ordonner l’arrêt des travaux de construction du temple, qui dura environ seize ans. Au bout de la seizième année, Dieu envoya le prophète Aggée, dont le prénom signifiait “la fête” et qui sous-entendait que Dieu voulait que son peuple, de retour à Jérusalem, vive dans la célébration. Or cette fête ne pouvait être possible sans le temple de Dieu, car ce dernier représentait la présence de Dieu. Dieu invita son peuple à la célébration, mais celui-ci voulut le faire sans le Dieu de la fête.  

Ainsi, Dieu envoya son prophète afin de leur rappeler ses priorités. Le but de Aggée était de rappeler aux Israélites la priorité de Dieu.

En outre, notre texte de base relate l’histoire du peuple d’Israël qui rencontra des situations économiques difficiles et qui en vint à décider de ne plus bâtir le temple de Dieu. Au verset 2, la bible souligne que le peuple dit : “Le temps n’est pas venu, le temps de rebâtir la maison de l’Eternel.”

Ces Israélites regardaient uniquement à leurs propres projets et non aux intérêts de Dieu. Il en est de même pour nous, de nos jours, plusieurs regardent d’abord à l’amélioration de leurs situations financières avant d’investir dans l’œuvre du Seigneur.

Cependant Dieu interpelle son peuple en leur demandant : “Est-ce pour vous le temps d’habiter vos propres maisons et non de construire la mienne ?”. Cette attitude dénote l’égoïsme, ce sentiment qui nous pousse à nous focaliser sur nous-mêmes, nos familles et nos biens. Tel fut le problème de ce peuple.

Alors que le peuple d’Israël dit vouloir refuser tout engagement en vue de la construction de la maison de Dieu, la parole du Seigneur par la bouche de son serviteur le prophète Aggée, apporte de la clarté face à cette situation : « tout va mal parce que vous refusez de construire la maison de Dieu ». Autrement dit, si ce peuple était focalisé sur les priorités de Dieu, il n’aurait pas connu de telles difficultés économiques. Toutefois, la solution à ces difficultés se trouvait dans la construction du temple de Dieu.

Ainsi, au verset 5, Dieu appelle son peuple à la réflexion en lui demandant de considérer attentivement ses voies. Nous devons faire de même en examinant nos priorités et motivations.

En effet, Matthieu 6 : 31 déclare : “Recherchez d’abord le Royaume de Dieu et sa justice et le reste vous sera donné par-dessus”. En d’autres termes, nous devons changer nos priorités car nous servons Dieu afin de faire avancer son Royaume et non afin de nous enrichir ou d’exaucer nos propres intérêts.

Dans cette optique, apprenons à nous auto-examiner lorsque les situations semblent aller mal dans notre vie, ceci nous conduira à une repentance sincère.

Le Seigneur insiste et appelle son peuple à réfléchir, non pas sur sa situation mais sur sa conduite car c’est cette dernière qui conditionne notre situation. En modifiant notre conduite, c’est notre situation qui se trouve changée.

Ainsi Dieu invite son peuple à :

Monter à la montagne, car ceux-qui y sont, connaissent la vision de Dieu, sa direction et ses priorités. Celui qui demeure à la montagne reçoit la vision de Dieu. Ce que Dieu nous donne constitue sa provision car en comprenant la vision de Dieu, nous savons quoi faire avec ce que Dieu nous donne. La montée divine suppose de voir grand, rêver grand et de monter spirituellement dans la vie de consécration. Celui qui monte ne cherche que la gloire de Dieu.

Apporter du bois et bâtir sa maison. Ceci signifie qu’en apportant à Dieu nos offrandes, nos talents ou encore notre temps, nous sommes en train de bâtir notre futur ainsi que notre postérité. D’ailleurs Malachie 3 indique que Dieu donne une opportunité à son peuple pour expérimenter quelque chose d’extraordinaire, et lui dit : “Apportez dans la maison du trésor toutes les dîmes.”

En quelques mots, ce texte nous a permis de comprendre que Dieu nous invite à poser des actes de foi peu importe notre situation.

Que Dieu vous bénisse abondamment !