Pasteur Jean-Claude SAFARI NTALAGANA

Les préalables pour vivre les promesses de Dieu

Orateur : Jean-Claude SAFARI
Thème : Les préalables pour vivre les promesses divines
Lecture biblique : Luc 2 : 25 -32


Ce passage nous raconte l’histoire de Siméon qui rendit grâce à Dieu pour la naissance de Jésus car Dieu lui avait promis qu’il verrait s’accomplir cette promesse avant sa mort.
En effet, Siméon fut divinement averti qu’il ne mourrait pas sans avoir vu le Messie. Lorsque Dieu fait une promesse, il faut s’y accrocher. Et si nous ne la voyons pas s’accomplir, gardons notre foi ferme en notre Père, lui seul est fidèle pour l’accomplir. Peu importe les circonstances, nous devons nous accrocher aux promesses de Dieu.


Que se passe-t-il entre le temps de la promesse et son accomplissement ?

Les promesses de Dieu sont pour les justes


Au verset 25, la Bible nous enseigne que cet homme était juste, qu’il pratiquait la parole de Dieu. Sa vie était irréprochable à l’image d’Enoch ou même de Noé. Le juste ce n’est pas seulement celui qui n’est pas impudique ou qui n’escroque personne, le juste est
celui qui s’est repenti de ses péchés et qui a accepté Jésus comme Seigneur et Sauveur. En effet c’est le sang de Jésus qui nous rend juste, par le don de la grâce.

Les promesses de Dieu sont pour les pieux


Le pasteur nous exhorte ensuite à marcher dans la crainte de Dieu et vivre une vie de consécration, il explique qu’être enfant de Dieu n’est pas une fin en soi. Nous devons aussi marcher avec piété, avoir une vie de prière et de méditation de la parole de Dieu continuelle. Rechercher le « seul à seul » avec Dieu est nécessaire pour apprendre à le connaitre dans son intimité, connaître celui qui ne manque jamais dans la détresse, il est notre unique secours.

Les promesses de Dieu sont pour les personnes patientes


Nous devons apprendre à être patients, à manifester pleinement ce fruit de l’esprit et savoir que l’attente implique la persévérance, l’assurance, l’espérance, la foi, la détermination qui conduisent à la discipline. Le pasteur SAFARI nous exhorte à ne pas chercher à précipiter les élévations dans nos vies, mais à marcher fidèlement avec le Seigneur, à le servir de manière active tout en demeurant dans sa présence. Habacuc pouvait nous dire que la promesse tend vers son accomplissement et que si elle tarde, il faut l’attendre car elle s’accomplira certainement. Dieu n’agit pas dans la précipitation, il fait chaque chose bonne en son temps, la vie d’Abraham en est un bon exemple.

Les promesses de Dieu nous trouveront dans l’église.

Enfin, le pasteur a conclu son message en nous parlant de l’importance d’avoir une église locale où prier, l’église est notre lieu de révélation. Le manque de fidélité peut nous faire rater certaines grâces venant de Dieu. Ainsi, pour atteindre les promesses de Dieu, nous devons être justes, patients, pieux et fidèles à nos églises et certainement Dieu nous démontrera sa fidélité comme il l’a fait avec Siméon.