LES PAROLES QUI TUENT

CULTE DOMINICAL DU 14/10/2018

Orateur : Pasteur Noela LUMANDE

Thème : Les paroles qui tuent

Lectures bibliques : Marc 5:35-37 / 1 Samuel 17:11-27 / Proverbes 18:21 / Proverbes 12 :6

 

A travers cet exposé, l’orateur, le Pasteur Noela LUMANDE a souhaité sensibiliser l’auditoire sur l’impact des paroles,d’une part celles que nous disons, et d’autre part, celles que nous entendons. En Proverbes 18 :21, la Bible souligne que « la langue a pouvoir de vie et de mort.» Nous devons donc veiller aux propos que nous utilisons, à la manière dont nous nous adressons aux autres afin de ne pas semer la mort !

Si nous devons faire attention aux paroles qui sortent de nos bouches,  nous devons également prendre garde à celles qui nous sont adressées : ces « paroles qui tuent » ne doivent jamais élire domicile en nous car elles sont dévastatrices. Si nous permettons à certaines d’entre elles de nous atteindre, elles peuvent finir par tuer nos rêves, nos projets, nos visions ou encore notre foi et limiteront notre épanouissement.

Par exemple, en Marc 5 :35-37, Jaïrus qui était un des chefs de la synagogue était venu solliciter Jésus en le priant de venir guérir sa fille qui était dans l’agonie. Cependant, dans ce passage des membres de sa congrégation lui recommandent, sans le ménager, de ne plus déranger Jésus, car sa fille venait de mourir. En ne considérant pas leurs déclarations Jésus rassura Jaïrus et il l’encouragea à garder la foi. Cette scène illustre parfaitement l’attitude à avoir face aux« paroles qui tuent » : nous ne devons pas en tenir compte mais nous sommes tenus de rester focalisés sur les promesses de Dieu. David, en 1 Samuel 17, a exactement la même attitude lorsqu’Eliab son frère lui reproche d’être orgueilleux, sans y prêter attention, David lui tourne le dos. Avez-vous, vous aussi dans votre cercle d’amis cette personne toujours négative ? Connaissez-vous ce rabat-joie qui n’encourage jamais les projets qui, d’après ses critères, sont complètement hors d’atteinte ? Prenons garde à ces paroles qui nous découragent et qui mettent en lumière le caractère insurmontable de notre problème, ou inaccessible de notre vision et qui veulent diminuer la puissance de notre Dieu ! En Marc 8, Jésus a su discerner le caractère diabolique des paroles de Pierre et il l’a aussitôt réprimé avec le très connu « Arrière de moi Satan » ! Il n’a pas permis à ces propos de l’influencer, bien au contraire il les a catégoriquement refusés. Certes Pierre avait une bonne intention, mais malheureusement il était très mal inspiré et ce qu’il déclarait était en total désaccord avec le plan de Dieu pour son Fils.

Pour bien réagir face à certaines paroles il nous faut donc, dans un premier temps : connaître Dieu qui se laisse connaître et découvrir au travers de sa Parole. La révélation que nous avons de Dieu nous donnera le discernement nécessaire pour filtrer les paroles et les accepter si et seulement si elles sont en accord avec la Parole de Dieu et les refuser si elles la contredisent.  Et enfin, il nous est obligatoire de connaître notre identité en Christ afin de ne pas nous laisser intimider par toute parole qui s’opposerait au plan de Dieu pour nos vies et aux promesses qu’il nous a faites.

Ne nous laissons plus atteindre par ces « paroles qui tuent », mais refusons les et proclamons la Parole de Dieu qui communique la vie !