La triple dimension de l’accomplissement

Culte du vendredi 03 janvier 2020
Orateur : Pasteur Noela Lumande
Thème : La triple dimension de l’accomplissement
Référence biblique : Psaume 138

En ouverture de notre séminaire MJP, le pasteur Noela a annoncé nous introduire durant trois jours, trois grands points au sujet de l’accomplissement, qui n’est autre que notre thème de l’année:
La triple dimension de l’accomplissement
Le Dieu de l’accomplissement
Les principes de l’accomplissement

Le psaume 138, notre référence de cette année, présente un Dieu qui accomplit, c’est à dire qui achève ce qu’il entreprend. L’accomplissement est le fait d’amener une chose à la concrétisation, d’arriver au bout de ses projets, c’est le résultat d’un travail bien fait. C’est pourquoi l’Ecclésiaste 7:8 dit “Mieux vaut la fin d’une chose que son commencement.”
D’autres passages traduisent cette idée d’achèvement, ainsi dans Jean 1p7:4, Jésus parle de l’oeuvre qu’il a achevée et dira plus tard que “Tout est accompli”. Paul dit quant à lui dans 2 Timothée 4:7, “J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course”.

LA TRIPLE DIMENSION DE L’ACCOMPLISSEMENT

L’accomplissement pour Dieu est le fait de réaliser ses plans souverains, son œuvre et ses buts, en nous, pour nous et par nous. C’est là la triple dimension de l’accomplissement.

  1. L’accomplissement en nous

“Je suis persuadé que celui qui a commencé en vous cette bonne oeuvre la rendra parfaite pour le jour de Jésus-Christ.” – Philippiens 1:6.

Cette oeuvre est celle du salut et de la foi pour emmener les chrétiens à refléter Christ. Elle doit se parfaire. L’accomplissement est d’abord une œuvre intérieure que Dieu opère en nous par le Saint-Esprit, au travers de sa Parole et des épreuves de la vie pour que nous parvenions au caractère de Christ. Dès lors parler d’accomplissement parce que nous avons acquis des biens matériels est insuffisant.

2. L’accomplissement pour nous

“Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance.” – Jérémie 29:11.

Dieu a également une oeuvre à faire pour nous. Selon ce passage, Dieu veut accomplir les projets qu’il connaît et dont il est lui-même le concepteur. Il ne s’agit pas de nos projets, personne ne les connaît en dehors de Dieu, pas même le diable et ses démons. Ces projets sont de nature à contribuer à notre stabilité, notre repos, notre bonheur et non à notre malheur.
Nous pourrions nous demander dans quel but Dieu fait cela. Sachons premièrement que Dieu fait toute chose pour un but ; et dans un monde où l’avenir devient de plus en plus incertain (emploi, retraites, écologie), le combat de l’homme aujourd’hui est d’assurer son avenir. La peur de l’avenir pousse certains à poser des actes insensés: mauvais choix de vie, pactes, pratiques illicites…
Alors que tout le monde s’inquiète, Dieu travaille à notre avenir: nous avons ainsi l’assurance d’un avenir glorieux, pas uniquement temporaire mais aussi éternel.

3. L’accomplissement par nous

“Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes oeuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions.” – Éphésiens 2:10.

Dieu nous a créés en Jésus-Christ pour faire, pas uniquement pour recevoir. Accomplir de bonne actions, c’est là notre but final en Jésus-Christ. C’est pourquoi cette année, ne restons pas à ne rien faire, mais agissons, posons des actes! Il y’a des choses que Dieu attend que nous puissions accomplir avec la puissance du Saint-Esprit. Nous n’impacterons jamais ce monde en étant inactifs. Il nous faut donc faire ce que Dieu a préparé d’avance pour chacun d’entre nous. Accomplissons des choses qui vont glorifier Dieu et édifier les hommes. Dieu nous veut cette année dans la pratique, dans le faire et non dans le dire. Jean 14:12 affirme ”En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais, et il en fera de plus grandes”, il faut que comprendre que partout où Dieu nous a placés, c’est pour jouer un rôle en tant que membres du corps du Christ.

LE DIEU DE L’ACCOMPLISSEMENT

Derrière tout accomplissement, il y’a Dieu. Rien ne se fera sans lui.

Le Dieu de l’accomplissement n’est pas un homme

“Dieu n’est point un homme pour mentir, Ni fils d’un homme pour se repentir. Ce qu’il a dit, ne le fera-t-il pas? Ce qu’il a déclaré, ne l’exécutera-t il pas?” – Nombre 23:19.

Nous ne pouvons pas nous attendre à ce que Dieu puisse nous mentir.

Le Dieu de l’accomplissement est bon

“Les bontés de l’Eternel ne sont pas épuisées, Ses compassions ne sont pas à leur terme; Elles se renouvellent chaque matin.” – Lamentations 3;22-23.

Dieu est bon, c’est son caractère. Dieu n’est pas seulement un Dieu bon, il fait aussi ce qui est bon, même très bon.

Le Dieu de l’accomplissement est fidèle

“Celui qui vous a appelés est fidèle, et c’est lui qui le fera.”1 – Thessaloniciens 5:24.

Parler de la fidélité de Dieu, c’est parler de l’engagement de Dieu à honorer sa parole, à ne pas changer d’avis. Dieu est sérieux et digne de confiance, dans les bons comme les mauvais jours. D’ailleurs Jésus nous dit dans Matthieu 28:20 “Je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde”.

Le Dieu de l’accomplissement tient à sa réputation

“Je suis l’Eternel, c’est là mon nom; Et je ne donnerai pas ma gloire à un autre, Ni mon honneur aux idoles.” – Esaïe 42:8.

Dieu intervient partout où il sait que son honneur est mis en jeu. Dieu dit à Ezéchiel que s’il intervient ce n’est pas à cause de nous mais à cause de son nom. Dieu va faire respecter son nom en cette année d’accomplissement car il a un honneur à garder.

Le Dieu de l’accomplissement est capable

“et ayant la pleine conviction que ce qu’il promet il peut aussi l’accomplir.” – Romains 4:21.

Dieu peut remuer ciel et terre pour accomplir ses promesses. Actes 12 nous montre d’ailleurs qu’en en venant délivrer Pierre, l’ange ne s’est pas occupé des chaînes, elles sont tombées d’elles-mêmes. Ne nous soucions de rien, Dieu accomplira en notre faveur.

En cette année 2020, présentons à nous à Dieu en tant que cibles volontaires pour l’accomplissement en nous, pour nous et par nous.