Pasteur Papytcho AKIEWA

Dans la peau de Joseph

Culte du dimanche 24 Mars 2019

Thème : Dans la peau de Joseph

Références Bibliques : Genèse 50 :15-21

« Je te bénirai et tu deviendras une source de bénédiction» : la raison pour laquelle Dieu veut nous faire monter cette année est celle-ci, Il nous bénit afin de faire de nous une source de bénédiction pour les autres et Il permet même que nous le soyons pour les personnes qui nous avaient souhaité le mal.

L’orateur du jour,  le pasteur Papytcho AKIEWA nous a fait découvrir la vie de Joseph. Joseph étant né dans une famille au contexte complexe a lui même eu une vie semée d’embûches.

Joseph était aimé et favorisé par son père au détriment de ses frères et cela a contraint ceux-ci à le haïr. Le comble était qu’à la même époque, Dieu donna à Joseph des songes dans lesquelles il se voyait dominer sur les membres de sa famille. A l’écoute de ses rêves, ses frères le haïrent encore davantage.

Malgré toutes les visions que Dieu avait données à Joseph, il était impossible qu’elles ne se réalisent sans que le Seigneur ne l’ait au préalable fait passer par le brisement pour façonner son cœur. Son ego était un frein à la manifestation des promesses de Dieu à son égard. Les premiers outils dont l’Eternel s’est servi pour bâtir Joseph étaient ses frères, qui l’ont battu, séquestré puis finalement vendu en tant qu’esclave à des marchands Ismaélites. A l’origine, ils souhaitaient le tuer mais Dieu ne permet pas que le porteur de rêve ne puisse mourir avant que l’accomplissement de la promesse ne soit attesté.  Il peut sembler que chaque pas qu’il faisait vers l’Egypte l’éloignait de sa famille pourtant c’est ainsi qu’il se rapprochait du rêve que Dieu avait déposé en lui.

Arrivé en Egypte, esclave auprès d’un notable égyptien il est faussement accusé de viol puis jeté en prison. Incarcéré, au lieu de se plaindre des injustices qui lui étaient infligées, Joseph préfère se mettre au service des autres. La prison était pour lui une salle d’attente pour l’accomplissement du rêve de Dieu, pendant ces moments difficiles il n’est pas resté inactif, car les épreuves de sa vie l’avaient rendu résilient et lui avaient permis de renforcer sa communion avec Dieu. Son attitude durant cette étape lui a permis de sortir de prison et surtout de vivre l’accomplissement de la vision de Dieu en devenant la personnalité politique la plus importante après Pharaon.

Au cours de son mandat survint la famine qui a contraint ses frères à venir s’approvisionner dans le seul territoire où il y avait encore du blé : l’Egypte. A la vision de ses aînés, il a ressenti une douleur profonde en repensant au mal qu’ils lui avaient infligé par le passé. Nous comprenons que le temps ou même l’élévation ne font pas disparaître les blessures, seul le véritable pardon le fait. Joseph a alors pleuré dans la présence de Dieu et c’est là qu’il a réussi à pardonner à ses frères et à surmonter ses peines. Il a d’ailleurs compris le rôle prépondérant qu’avaient joué ses anciens bourreaux pour l’amener à la gloire !

Dieu nous fait parfois passer par des situations difficiles non pas pour nous détruire mais pour nous aider à acquérir le caractère qu’il faut pour atteindre notre vision. C’est pourquoi en Genèse 50 :19-20 Joseph s’exclama «  soyez sans crainte ; car suis-je à la place de Dieu ? Vous aviez médité de me faire du mal : Dieu l’a changé en bien pour accomplir ce qui arrive aujourd’hui, pour sauver la vie à un peuple nombreux »