Que ton règne vienne

Culte dominical du 26 mai 2019

Orateur : Pasteur Philippe DIBLING

Thème : Que ton règne vienne

Lecture biblique : Matthieu 6 : 9

            L’orateur de ce jour, Philippe DIBLING est le pasteur principal de l’église de Dieu de Pontoise. “Que ton règne vienne”, c’est le titre de son message de ce jour par lequel il souhaitait nous édifier à rechercher envers et contre tout la souveraine volonté de Dieu aux dépens de nos propres désirs.

Dans une vision, le prophète Daniel (Daniel 7) avait pu voir l’image d’une bête composée de différents matériaux du sommet de sa tête à la plante de ses pieds. Par cette vision, le Seigneur lui expliquait qu’il s’agissait de différents empires, dont la domination successive était constatée de par le monde. Cependant, la vision se poursuit avec une simple pierre qui a pu terrasser cette bête qui s’est lamentablement écroulée par ce coup. Cela signifie que tous les royaumes de la terre, malgré leurs puissances et leurs prestiges ont des points faibles, des talons d’achille et peuvent être un jour renversés, seul le Royaume de Dieu subsiste éternellement. Le roi Salomon dans le livre de l’ecclésiaste au deuxième chapitre, nous étaye son parcours et nous relate son histoire. Il nous expose ses richesses, ses biens et ses réussites. Etonnamment, il conclut ce passage en assimilant ce vaste capital à une quête vaine, il reconnaît que toutes ses possessions n’ont pas réussi à le rendre heureux.

Dieu ne souhaite pas entrer dans nos projets et passivement exécuter tous nos caprices, Il souhaite au contraire qu’on embrasse Ses voies et qu’on oublie ce qui semblait être nos priorités, à l’image de Christ qui lors de Son parcours terrestre cherchait constamment à accomplir la volonté de Son Père. Il priait en ces termes : “Notre Père […] Que Ton règne vienne” et Lui qui est notre modèle, se soumettait comme un serviteur à toutes les directives du Seigneur. Même lors de cet épisode des plus douloureux de Gethsémané, Il pouvait s’écrier de manière sacrificielle “ toutefois non pas Ma volonté, mais Ta volonté”. Nous sommes donc appelés, non pas à poursuivre une vie confortable, sans secousse mais à marcher à la suite de “Celui qui n’a pas où reposer la tête” (Matthieu 8:20).

En Colossiens 1:13, il est écrit que Dieu “nous a transportés dans le Royaume du Fils de Son amour”, ce n’est donc pas à Lui de nous rejoindre dans nos vies, bien au contraire, c’est bel et bien nous qui sommes complètement délocalisés et déplacés chez Lui, dans Son milieu, là où Il a Ses habitudes, dans ce domaine où Il reçoit la louange qui Lui est dûe. Les 24 vieillards dont nous parle l’apôtre Jean dans le livre de l’Apocalypse ont décidé de quitter leurs trônes et de jeter leurs couronnes devant Celui qui est le véritable Dieu. A leur image, nous devons également refuser de vivre pour nous même afin de nous dépouiller de notre propre volonté, de descendre de nos trônes de pacotille et de délaisser nos égoïstes décisions qui veulent nous mener dans la facilité. En effet, Jésus nous a invités à le suivre dans la “voie étroite et sinueuse” car c’est le seul “chemin qui mène à la vie”.